UA-46669705-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2009

interview tchougong kamga arnauld

nb : interview realisee le 22-11-2007 (annee ou il debute dans le top 14)

Tchougong : "Je ne veux pas m'arrêter l

L'ancien pilier d'Aix-en-Provence et Oyonnax Arnault Tchougong, qui sera titulaire à Perpignan samedi, fait un très bon début de saison avec le CSBJ. Il a su profiter de la blessure d'Olivier Milloud pour trouver sa place dans l'effectif berjallien et savoure.

Comment vivez-vous vos débuts dans l'élite du rugby français et européen ?

Arnault TCHOUGONG : Je pense que notre bon début de saison est dû à l'entourage du club. C'est lui qui est à l'origine de nos progrès, qu'il s'agisse du staff, des entraîneurs ou même des joueurs. C'est ça qui fait qu'on s'en sort un peu mieux que les autres. Alors personnellement, je ne peux le vivre que très bien. Mais sachant qu'à chaque jour suffit sa peine, je continue à travailler. C'est vrai en tout cas que c'est une belle satisfaction de tout le travail accompli.

Avez-vous senti une grosse différence par rapport au Pro D2 ?

A.T. : Il y a une très grande différence oui, au niveau du travail par exemple. La saison passée, je travaillais beaucoup mais moins spécifiquement par rapport à mon poste. Là je suis arrivé dans un club vraiment professionnel, même si je ne veux pas dire qu'Oyonnax ne l'était pas. C'est juste que le staff qui m'entoure aujourd'hui me fait travailler des points qui me permettent d'avoir un meilleur rendement.

Un rendement que tout le monde salue en ce début de saison, et récompensé par un essai contre l'Ulster samedi...

A.T. : Oui, même si c'est un peu anecdotique ! Mais c'est vrai que cet essai est une belle récompense, d'autant qu'il nous a remis dans le sens de la marche durant le match. Mais je ne dois pas trop me réjouir et dois continuer à travailler. Mon bon début de saison, ce n'est pas dû qu'à mon travail. C'est aussi grâce à mes coéquipiers, mes entraîneurs, mes préparateurs physiques. C'est un ensemble. Je ne peux qu'être fier de ce que je suis en train de faire aujourd'hui et j'espère que ça ne va pas s'arrêter là. J'espère pouvoir apporter encore beaucoup de choses au groupe. Si je peux faire plus, je le ferai. Je ne veux pas m'arrêter là parce que j'ai plusieurs objectifs.

Quels sont ces objectifs ?

A.T. : C'est un peu tôt pour en parler pour l'instant...

Après ces deux bons matchs de Coupe d'Europe, comment le groupe aborde-t-il le match contre Perpignan ?

A.T. : Nous l'abordons très sereinement. Nous travaillons là où nous avons besoin de le faire et nous verrons bien.

Le début de Top 14 a été un peu difficile avec deux victoires étriquées contre Montauban et Auch. Pensez-vous que la Coupe d'Europe a, contrairement aux autres années, apporté de la confiance à l'équipe ?

A.T. : Au début du Top 14, nous avions encore beaucoup de lacunes par rapport au schéma de jeu que nous voulons poursuivre. Mettre un schéma de jeu en place prend du temps et nous avons encore certains manques mais ça vient petit à petit. Quand nous serons bien en place, nous pourrons faire de très belles choses. Et c'est vrai que la Coupe d'Europe nous a fait gagner du temps.

17:51 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.