UA-46669705-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2010

article de presse - alain nuetsa fotso

les rugbymen camerounais ont de la cote et brillent sur les terrains du monde par leurs prestations , je vous propose de découvrir cet article du journal français "le progres" daté du 13-03-2010.

entrainement alino.jpg

 

 

Vendredi matin. Le soleil de midi réchauffe le terrain synthétique. La dernière séance de la semaine vient de se terminer. Mais Alain Nuetsa-Fotso fait du rab. Avec Tébani et Brignoni, il peaufine les automatismes à la réception des renvois bottés par Sébastien Bouillot. Car, ce soir, « Boss » fête sa première titularisation avec l'USO.

Il doit son surnom à son compatriote Gambo Adamou. « Boss, c'est un comédien africain, il paraît que j'ai la même façon de parler et de rire ».

Adamou ne s'est pas seulement chargé de lui trouver un surnom. Il l'a aussi accueilli, guidé. « On se connaît depuis le Cameroun. C'est comme un frère pour moi. Il m'a permis de vite m'intégrer dans un groupe très famille. Ici, les anciens intègrent vite les nouveaux ».

À 28 ans, le pilier camerounais n'est pas encore le patron de la première ligne, mais il travaille pour cela depuis que Christophe Urios est allé le chercher à Graulhet en Fédérale 1. « J'ai mon petit réseau, s'amuse le directeur sportif. Il passe des caps, c'est bien. En plus, il est allé se chercher son contrat, il a beaucoup bossé. J'ai une forme de sympathie pour ces gens-là ». Arrivé en mai dernier, Nuetsa a d'abord perdu du poids avant de s'engager. « Il est arrivé à 130 kg, aujourd'hui il s'est stabilisé à 122kg, compte Hubert Debedde, le préparateur physique. Il a beaucoup bossé, il a fait l'effort. En plus, il a de bonnes qualités de déplacement ».

Doucement le natif de Douala monte en puissance. Il a d'abord disputé quelques bouts de match avant de débuter avec le numéro 3 dans le dos pour la première fois ce soir. « C'est une chance que le coach me donne. Je ne veux pas le décevoir, je veux être à la hauteur ».

Dans la mêlée oyonnaxienne, il prend la suite d'un autre Camerounais : Arnold Tchougong, aujourd'hui à Bourgoin. Il a d'ailleurs pris conseil auprès de lui. « Il m'a dit : c'est un très bon club pour toi. Il faut y aller ».

Après le match contre Aix-en-Provence, il ne sera pas en vacances comme ses petits camarades. Avec Gambo Adamou, il filera à Mont-de-Marsan pour un rassemblement de la sélection nationale en vue de la prochaine Coupe d'Afrique au mois de juin. « On doit jouer l'Ouganda, la Zambie et le Kenya. Il y a quatre poules et les premiers jouent les demi-finales ».

Avec les phases finales de Pro D2, « Boss » se prépare un printemps studieux

 

 

18:03 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.