UA-46669705-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2010

CAMEROUN ; rugby feminin à l'honneur - article de dfo

le rugby feminin est à l'honneur et pour cause , ces dames souvent marginalisées ont une vitrine sur le monde par le biais d'un site internet qui leur est essentiellement consacré. www.desfillesenovalie.com

voici un article sur le rugby feminin au cameroun extrait de ce site .

543119CamerounBon.jpg

 

 26 mars 2010


Le rugby, pour Victoire Mengue, c’est un peu par hasard, un peu par attrait pour l’inconnu et le marginal. Quand elle étudiait à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports de Yaoundé, son cursus l’a obligé à choisir un sport collectif en option. Le rugby qu’elle a ainsi découvert fait aujourd’hui partie de sa vie de professeur d’EPS .

«C’est vraiment quelque chose qui sortait de l’ordinaire et de pas habituel du tout. C’est ce que je voulais. Au Judo, que j’avais pratiqué auparavant, j’avais appris à savoir tomber. Au rugby, j’ai vite compris comment se protéger lors d’une chute ou d’ un plaquage. » Professeure à l’Université de Yaoundé II, mère de deux petits garçons, Victoire, 35 ans, est aujourd’hui entraîneur national adjoint pour le rugby féminin au Cameroun. «Notre but actuel est de parvenir à monter une équipe nationale. »

Le rugby féminin dans ce pays plus connu pour son équipe de foot des Lions Indomptables, se structure à peine depuis ces dernières années. Passées les premières tentatives du début des années 2000 avec 2 équipes féminines créées à Yaoundé (Taureau et Yuc) et avec une équipe créée à Douala, au lycée français, le rugby féminin était retombé dans l’anonymat, avant de repartir depuis 2005. La Fédération camerounaise fait aujourd’hui état d’associations nées dans le Sud, le littoral, le Sud- Ouest, l’Est. Et un plan stratégique pour le développement du RF a été adopté. Il liste plusieurs points clé : « augmenter le nombre de femmes dans les postes à responsabilité, créer des compétition et des tournois promotionnels, assurer la promotion du jeu et améliorer l’image de la pratique par les femmes, ou encore, valoriser les activités rugby lors de la journée mondiale de la femme ». Un cortège de bonnes intentions qui se heurtent à d’importantes difficultés matérielles.

« Nous n’avons pas de moyens. Aucune équipe n’a de jeu de maillots! Les filles jouent avec des tee-shirts qui ne résistent pas. » Victoire Mengue, martèle au téléphone la litanie des problèmes : «Nous avons besoin de fonds. Il faut mettre les jeunes filles et les jeunes femmes à l’aise pour que le rugby gagne sa place. Il est déjà très dur de jouer sur nos terrains abrasifs, alors sans maillots… » Ces handicaps, et l’absence d’aide de l’IRB ou de la FIRA, n’empêchent pas l’espoir (« Ces instances nous aideront bien un jour » dit-on à la Fédération) et des avancées significatives depuis 2005 : «Nous développons le rugby à 7. Il y a près de 14 équipes où se retrouvent des lycéennes, des universitaires et des femmes issues des quartiers » souligne avec une certaine emphase Victoire, qui met en avant le premier calendrier de compétitions, créé pour 2010.

Si les pratiques féminines du football ou de la boxe ne sont pas forcément mieux loties, le rugby souffre aussi, selon Victoire, du manque de modèles : «On peut voir des matches d’équipes masculines, mais il serait bien que les filles voient, qu’ailleurs, aussi des filles jouent au rugby. »

Pour contacter Victoire Mengue :
vic_vanes@yahoo.fr

 

 

13:36 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.