UA-46669705-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/08/2011

Interview Etame Jean-Jacques (professionnel camerounais évoluant en france)

Coéquipier de Louvat Charles et Tony Maurice à l’US Beaurepaire, Etame n’a malheureusement pas disputé le championnat d’Afrique 2011 ; voici une interview réalisée par le site PASSION RUGBY.

etame1.jpg


 

Date de Naissance : 11/08/1983
Taille : 1,82 m
Poids : 95 kilos
Poste : ailier, arrière
Clubs successifs : Pirates Rugby Club Johannesburg, Nîmes Rugby Club Gard, Club Sportif Lons Jura, Case Rugby St-Étienne, US Beaurepaire

Entretien réalisé par passion rugby.

passion rugby : A quel âge as-tu commencé le rugby ?

jean jacques Etame : j'ai commencé en juniors 1ère année au poste d'ailier.

passion rugby : quel est le nom de ton premier club ?

j j E : mon premier club, c'est le RDC (Rugby Club de Douala) au Cameroun

passion rugby : quel est le nom de ton premier entraîneur ?

j j E : il s'appelle Samé alias MOUSTIQUO

 

etame2.jpg


passion rugby: quels souvenirs gardes- tu de cette époque ?

j j E : je garde de très très bons souvenirs de cette période. A mon avis, c'est certainement mes meilleures années.

passion rugby : quelle est la couleur de ton premier maillot et en as-tu un exemplaire ?

j j E : Bleu et blanc. J'en ai gardé un bien évidemment.

 

etame4.jpg


passion rugby : comment es-tu passé du rugby amateur au rugby professionnel ?

j j E : cela s'est fait lentement et tout seul. C'est la suite logique...(hésitations)...C'est bizarre car j'y suis arrivé à l'âge de 19 ans. C'était pas évident, il a fallu que je fasse un choix. A cet âge là, il y avait encore mes études. Je me suis dit qu'il fallait que je vive de ma passion. Donc, je suis passé de trois entraînements par semaine à deux par jours. Quand la passion et l'argent se rejoignent, on ne peut pas faire mieux.

passion rugby : ta vision du professionnalisme est- elle celle que tu t'en faisais en amateur ?

j j E : le rugby est encore un sport qui reste simple. Nous ne sommes pas payés comme les footballeurs. Cela reste sain car tous les joueurs ont conscience qu'après leur carrière, ils vont être obligés de travailler. On va le plus loin dans nos études, on essaye de faire de la formation pendant le rugby. C'est du semi-professionnalisme ou du semi-amateurisme.


passion rugby : As-tu encore le temps de suivre le championnat Camerounais?

j j E : oui, oui, je m'informe bien sûr. On s'intéresse toujours sur le club avec lequel on a commencé. C'est logique.

passion rugby : quel est ton meilleur souvenir en tant que joueur ?

j j E : c'est mon premier match en première avec mon club. C'était contre le YUC un club de rugby de Yaoundé, j'avais en face de moi des monstres de la musculature. Je m'en souviens très bien.

passion rugby: quel est ton pire souvenir ?

j j E: c'était contre la Tunisie en 2004. J'ai pris un énorme coup et il m'a fallu dix minutes pour m'en remettre.

 

etame5.jpg


passion rugby : quel est ton surnom ?

j j E: l'ailier volant

 

etame.jpg


passion rugby : peux-tu balancer un surnom d'un de tes coéquipiers en équipe nationale?

j j E : c'est toujours gentil un surnom. C'est jamais pour vexer le joueur. Bien évidement, il y a Arsène Nnomo pour Sangoku

passion rugby : on sort du rugby, quels sont les endroits que tu aimes bien fréquenter ?

j j E: j'aime bien les terrasses à bar. Une bière en terrasse, c'est un super endroit.

passion rugby : quel est ton loisir préféré ?

j j E : j'aime bien l'eau et la mer. Ça me manque beaucoup ici.

passion rugby : tu aurais aimé pratiquer un autre sport ?

j j E : (hésitation)...Je crois que j'aime tous les sports, mis à part le sky où je galère. J'en ai fait beaucoup d'autres avant. J'ai fait du foot ball comme tout bon Camerounais, de l'athlétisme, du taekwondo. J'ai goûté un peu à tout. J'ai quand même une préférence pour les sports collectifs.


passion rugby : quel est ton rêve ou ton fantasme ?

j j E : Mon rêve, c'est de pouvoir vivre de mes passions.

passion rugby : est-ce que tu conseilles le sexe avant un match pour les amateurs ?

j j E : pas de restriction sur le sexe. Feu à volonté.

passion rugby : pour les filles, les vestiaires c'est un mystère, qu'est-ce qui s'y passe ?

j j E : je comprends que c'est un mystère pour les filles. Mais je ne sais pas si ça elles aimeraient. Ça sent la transpiration, les pieds. C'est pas très agréable. Mais il y a des odeurs qui sont géniales : l'huile de Camphre, la sueur, la transpiration....

passion rugby : quelle est la première chose que tu fais quand tu rentres dans un vestiaire ?

j j E : je ne me change pas rapidement et je ne mets pas de strap. J'aime bien observer les joueurs, j'aime bien sentir si les mecs sont prêts ou pas.

passion rugby: comment tu vois l'après rugby ?

j j E : j'aimerais bien devenir Educateur spécialisé.

passion rugby : l'après-rugby ne passe pas par la Brasserie ?

j j E : j'ai toujours investit un peu d'argent dans les bars et brasseries. J'aime la convivialité, prendre des bières en terrasse. J'aime discuter avec les gens au comptoir. En fait, j'aime l'atmosphère des cafés.

passion rugby : cela te surprend quant on dit que les rugbyman sont des sportifs très abordables ?

j j E : non, c'est le sport qui veut cela. Il y a plein de vertus. Notamment, l'amitié, la convivialité, le sacrifice de l'autre. Des vertus que beaucoup de sports ont perdu. Le rugby demande beaucoup de sacrifices pour les autres. Quand tu sais le faire, tu ne fais pas d'efforts dans la vie pour aider quelqu'un ou pour la politesse...c'est naturel

passion rugby : il y a une partie libre...c'est à toi !

j j E : (hésitation)...Ça va concerner surtout les gens qui attendent que la Fédération Camerounaise de Rugby perde des matchs avec son équipe nationale et se ramasse la gueule pour pouvoir le critiquer. Qu'ils n'oublient pas que ce que l'on a fait pendant des années, on le mérite parce que l'on a travaillé. Tout ce que la Fédération Camerounaise de Rugby fait actuellement pour redonner au rugby Camerounais ces lettres de noblesses, il ne faut pas l'oublier ou cracher dessus. Ils font des efforts...c'est pas le hasard. Ils travaillent très dur pour tout cela. On a des dirigeants extraordinaires et j'espère que nous connaîtrons cette année le maxi. On va doubler et j'espère que nous obtiendrons enfin le respect des autres.

L'ancienne équipe dirigeante n’attend que cela, que nous tombions. On ne leur fera pas se plaisir là. Maintenant, c'est une réalité. Nous sommes un groupe, on aime être ensemble. Mais le principe, c'est se faire plaisir ensemble. C'est pas un hasard si ce groupe reste souder depuis a création de la Diaspora des Rugbyman Camerounais. C'est la volonté du collectif. On a envie de faire plein de grandes choses. On se le doit et on le doit à notre pays d'origine le Cameroun.

Pour les gens qui attendent que l'on meure, il va falloir attendre encore.

passion rugby : Merci jean jacques Etame

23:00 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

Et bien Jean Jacques tu ne avais pas tout dis !!!

Écrit par : BOURGEON | 16/09/2011

jje merci pou le moral cotinue a encourager les gard et sourtou du courage

Écrit par : wafo franck | 27/02/2014

Les commentaires sont fermés.