UA-46669705-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2009

interview tchougong kamga arnauld

nb : interview realisee le 22-11-2007 (annee ou il debute dans le top 14)

Tchougong : "Je ne veux pas m'arrêter l

L'ancien pilier d'Aix-en-Provence et Oyonnax Arnault Tchougong, qui sera titulaire à Perpignan samedi, fait un très bon début de saison avec le CSBJ. Il a su profiter de la blessure d'Olivier Milloud pour trouver sa place dans l'effectif berjallien et savoure.

Comment vivez-vous vos débuts dans l'élite du rugby français et européen ?

Arnault TCHOUGONG : Je pense que notre bon début de saison est dû à l'entourage du club. C'est lui qui est à l'origine de nos progrès, qu'il s'agisse du staff, des entraîneurs ou même des joueurs. C'est ça qui fait qu'on s'en sort un peu mieux que les autres. Alors personnellement, je ne peux le vivre que très bien. Mais sachant qu'à chaque jour suffit sa peine, je continue à travailler. C'est vrai en tout cas que c'est une belle satisfaction de tout le travail accompli.

Avez-vous senti une grosse différence par rapport au Pro D2 ?

A.T. : Il y a une très grande différence oui, au niveau du travail par exemple. La saison passée, je travaillais beaucoup mais moins spécifiquement par rapport à mon poste. Là je suis arrivé dans un club vraiment professionnel, même si je ne veux pas dire qu'Oyonnax ne l'était pas. C'est juste que le staff qui m'entoure aujourd'hui me fait travailler des points qui me permettent d'avoir un meilleur rendement.

Un rendement que tout le monde salue en ce début de saison, et récompensé par un essai contre l'Ulster samedi...

A.T. : Oui, même si c'est un peu anecdotique ! Mais c'est vrai que cet essai est une belle récompense, d'autant qu'il nous a remis dans le sens de la marche durant le match. Mais je ne dois pas trop me réjouir et dois continuer à travailler. Mon bon début de saison, ce n'est pas dû qu'à mon travail. C'est aussi grâce à mes coéquipiers, mes entraîneurs, mes préparateurs physiques. C'est un ensemble. Je ne peux qu'être fier de ce que je suis en train de faire aujourd'hui et j'espère que ça ne va pas s'arrêter là. J'espère pouvoir apporter encore beaucoup de choses au groupe. Si je peux faire plus, je le ferai. Je ne veux pas m'arrêter là parce que j'ai plusieurs objectifs.

Quels sont ces objectifs ?

A.T. : C'est un peu tôt pour en parler pour l'instant...

Après ces deux bons matchs de Coupe d'Europe, comment le groupe aborde-t-il le match contre Perpignan ?

A.T. : Nous l'abordons très sereinement. Nous travaillons là où nous avons besoin de le faire et nous verrons bien.

Le début de Top 14 a été un peu difficile avec deux victoires étriquées contre Montauban et Auch. Pensez-vous que la Coupe d'Europe a, contrairement aux autres années, apporté de la confiance à l'équipe ?

A.T. : Au début du Top 14, nous avions encore beaucoup de lacunes par rapport au schéma de jeu que nous voulons poursuivre. Mettre un schéma de jeu en place prend du temps et nous avons encore certains manques mais ça vient petit à petit. Quand nous serons bien en place, nous pourrons faire de très belles choses. Et c'est vrai que la Coupe d'Europe nous a fait gagner du temps.

17:51 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

portrait d'un lion indomptable du rugby

Arnauld Tchougong kamga, lion indomptable
Après un parcours qui l’aura mené du Cameroun, son pays natal, à l’US Oyonnax en passant par l’Afrique du Sud et le club des Blue Bulls, Arnauld Tchougong ;cet ancien joueur du rugby club de douala s’est engagé avec les Ciel et Grenat. À 29 ans, le pilier poursuit son ascension et nourrit de grandes ambitions dans cette nouvelle aventure.

Arnauld Tchougong débute sa carrière de rugbyman à Douala, ville portuaire du Cameroun et principal centre d'affaires du pays. " Au Cameroun, le sport roi c'est le foot. Le rugby est peu implanté dans le pays, généralement il est pratiqué par les militaires. Quand j'ai eu 11 ans, un ami m'a fait découvrir ce sport au club de Douala et dès le deuxième entraînement j'y ai pris goût, avec la volonté de persévérer. "
Dès lors, rien ne pourra plus le freiner. Pourtant propriétaire d'une grande boutique, il décide de rejoindre l'Afrique du Sud et le Harlequins Club. " C'était le grand départ, je ne manquais de rien dans mon pays, mais dans ma tête j'avais la volonté de mettre toutes les chances de mon côté pour faire carrière. Grâce à Dieu, ça s'est concrétisé. "

Au cours de sa première saison, il dispute la Currie Cup –19 ans avec le Harlequins Club et devient champion des Provinces. L'année suivante il est sélectionné en –21 ans chez les Blue Bulls. Il y restera deux saisons avant d'être contacté par le club d'Aix-en-Provence, pensionnaire de Fédérale 1. " C'est quelque chose que j'attendais avec impatience. Même si ça a été difficile d'arriver en France et de s'adapter à un jeu différent, j'ai su saisir ma chance. Et avec l'équipe on s'en est plutôt bien sorti. " Après quatre saisons passées dans le sud de la France, auréolées notamment d'un titre de champion de Fédérale 1, Arnauld s'engage en faveur de l'US Oyonnax au projet sportif plus ambitieux. " Je suis fier de ces deux belles saisons passées là-bas. Tant humainement que sportivement le groupe possédait beaucoup de qualités. " Sélectionné à deux reprises au sein des African Leopards, Arnauld, qui enchaîne les bonnes performances en Pro D2, décide de franchir un autre cap. " Bourgoin fait partie des équipes avec des gros potentiels. J'avais d'autres propositions en Top 14 mais j'ai préféré signer ici, même si je savais que j'allais devoir faire face à la concurrence. J'ai toujours aimé bosser avec la concurrence, c'est elle qui te permet d'élever ton niveau de jeu et te fait avancer. J'espère qu'Olivier (Milloud) reviendra vite et qu'à ses côtés je pourrai acquérir son expérience du plus haut niveau." Titularisé à chacune des rencontres officielles disputées par les Ciel et Grenat, le pilier ne regrette pas son choix. " Je n'avais jamais rencontré un groupe comme ça dans ma carrière. L'accueil a été exceptionnel et cela se ressent sur le terrain. C'est l'envie du groupe qui nous a permis d'obtenir ces résultats. On commence à proposer du jeu de qualité, la mayonnaise prend petit à petit. Mais on peut encore faire mieux. "

Quand on lui parle d'objectif, Arnauld n'y va pas par quatre chemins. " La force et la cohésion du groupe peuvent nous amener vers les sommets. Alors pourquoi ne pas être champion de France et réaliser quelque chose de grandiose en H Cup ? ".



- FICHE TECHNIQUE -
Né le : 17 mars 1980
Taille : 1m76
Poids : 105 kg
Poste : pilier
Au CSBJ depuis 2007
Clubs précédents : RC Douala (Cameroun), Harlequins Club, Blue Bulls (Afrique du Sud), Aix en Provence, Oyonnax

17:40 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

14/10/2009

presentation du nouveau dtn francois colas

(extrait du quotidien mutations du 07 oct 2009)

François Colas : Un professeur d’Eps à la tête du rugby

L’ancien vice-président de la fédération est le nouveau directeur technique national de rugby.

L’information n’était pas à proprement parler une nouvelle pour François Colas qui n’attendait plus que sa nomination au poste de Directeur technique national (Dtn) de rugby. Le tout nouveau Dtn installé jeudi dernier à Yaoundé, arrive à un poste dont il a la maîtrise des tâches qui lui reviennent. «C’est pas mon passé de joueur qui me donne des qualités pour le poste, mais mon expérience et mes compétences en management des projets de développement», déclare-t-il. Cet ancien vice-président de la Fédération camerounaise de Rugby (Fécarugby) va occuper ce poste cumulativement avec celui de président de la commission sportive. Place qu’il occupe depuis le 16 janvier dernier, date à laquelle il a quitté la vice-présidence lors de la réorganisation de la fédération parce qu’ «il y avait des gens qui montraient des compétences administratives. Dès lors, j’ai été orienté vers le poste technique car c’est beaucoup plus là que mes compétences vont s’exercer», reconnaît-il.

Avant son arrivée à la Fécarugby, François Colas s’était déjà impliqué dans le développement de ce sport en créant le club Ado Rugby Kwata, une association qui devait former et éduquer des jeunes de la capitale économique. Et à ce titre, 600 jeunes ont reçu des enseignements sur la discipline. Ce Français corpulent de taille moyenne, a travaillé comme conseiller technique à la ligue régionale du Littoral très tôt arrivé au Cameroun en 2003.
Dès lors, pour passer du temps et se distraire un peu, il s’est inscrit dans une association appelée «Drop», afin de partager sa passion pour ce sport. Cet ancien rugbyman amateur a évolué en Fédéral 3, le championnat amateur dans le club de Cambrai en France qu’il va entraîner plus tard avant de prendre les rênes de l’école de rugby. Ce professeur d’éducation physique et sportive, spécialité Rugby, a entraîné, outre cette équipe-là, de nombreuses autres équipes du championnat amateur.

Puis, il offrira également ses services en tant qu’entraîneur à la section universitaire de rugby de Dijon, à l’école supérieure militaire de Bourges et à la base aérienne française de Djibouti. Il travaille également pour le compte du ministère de l’Education nationale comme formateur des formateurs à l’Académie du Nord dans le Pas de Calais, dans le centre de la France. Celui qui totalise aujourd’hui 27 ans d’expérience dans cette discipline dévoile sa vision qui «est de mettre en place un développement durable de rugby, c’est-à-dire que les priorités consistent à former les entraîneurs et les éducateurs. C’est aussi de mettre l’accent dans le rugby des jeunes, que ce soit dans les écoles, les universités ou encore dans les quartiers», laisse-t-il savoir. Pour le Dtn, il faut intéresser tout le monde et améliorer le niveau de la pratique au Cameroun.

20:56 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

interview mr patrice monthé (president fecarugby)

(Interview accordée apres la finale de la coupe du cameroun)
interviewé par franck william batchou

Patrice Monthé

Le président de la Fédération camerounaise de rugby parle des difficultés auxquelles les membres de la fédération ont fait face durant la saison sportive 2009/2010 achevée le samedi 12 septembre 2009 au complexe sportif de la Beac de Yaoundé.




Question: Quel bilan faites-vous de cette saison à l’issu de ce cette finale de la coupe du Cameroun de rugby ?


C’est un bilan satisfaisant de mon point de vue parce que nous avons pris le règne de cette fédération à la fin du mois de janvier 2009. Nous venons de finir la phase de coupe avec plus de 320 matchs livrés durant la saison. Un chiffre que nous n’avons pas eu depuis plus de trois ans dans le rugby au Cameroun. Je pense que les choses sont entrain de se remettre progressivement sur pied.



Q: La finale de la coupe du Cameroun s’est jouée ce jour pourtant celle du championnat se joue la semaine prochaine. Pourquoi ?

Nous avons déjà prévu ces finales longtemps avant. Parce que nous avons voulu équilibrer les choses en faisant jouer la finale de la coupe du Cameroun à Yaoundé parce que c’est la capitale politique et celle du championnat à Douala parce qu’il n’y a pas mal de club là-bas. Cela ne pause aucun problème bien que la finale de la coupe du Cameroun de football se déroule demain.



Q: L’équipe dirigeante sortante vous a accusé de corruption lors de votre élection. Cela vous a-t-elle posé de difficultés durant cette première saison de votre mandat ?

On parle beaucoup d’accusation sur le plan des accusations. En ce qui me concerne, je n’ai jamais consulté ni entendu par qui que ce soit. Pour moi, c’est un serpent de mer. Ceci étant, nous avons annoncé pendant la campagne électorale un plan quadriennal que nous avons aussi proposé au ministère de tutelle. Depuis lors, nous sommes allez à Bamako, nous avons fait jouer la coupe et le championnat national. Nous sommes à près de 80 millions de Fcfa payés par nos partenaires et nous.



Q: Des innovations pour la saison prochaine ?

Nous avons d’abord choisi de mettre l’accent sur la formation des jeunes camerounais avec le rugby dans les quartiers et les collèges. Nous voulons que le rugby soit présent dans les dix régions du pays. Nous irons le 22 ou le 23 septembre prochain dans l’Extrême-nord, le Nord et l’Adamaoua. Partant de là, nous allons remplir les dix régions et en début novembre, nous allons relancer nos activités. Avec certains clubs et zones de France, nous avons travaillé sur le dossier de partenariat pour disposer de leurs infrastructures dont que, il y a beaucoup de travail parce qu’il n’y avait rien par le passé. Je pense qu’avec humilité et dévouement, nous allons y parvenir.



Q: Le rugby camerounais a pris un envol au plan local pourtant au plan international, il peine encore…

Disons que l’équipe nationale pour se faire entendre doit d’abord être invitée à une compétition. Comme nous étions dans une période de transition, nous avons fait jouer les jeunes de moins de 17 ans dans le tournoi des moins de 17 ans à Bamako au Mali en février 2009. Ils ont joué la petite finale qu’on appelle la finale de la « plade ». L’équipe nationale quant à elle s’est rendue sous ma direction à Safir au Maroc où elle a joué contre le Maroc, le Sénégal et le Kenya. Malheureusement, c’était la première fois que nous regroupions l’équipe nationale depuis trois ans. Nous n’avons pas gagné de match. Nous espérons que les choses vont bien se passer lors des prochaines échéances.



Q: Qu’est-ce qui a changé dans le rugby camerounais depuis que votre équipe et vous êtes là ?

Il d’abord la solidarité du groupe et la détermination des joueurs. Nos frères et amis de la diaspora sont extrêmement engagés et je crois qu’aujourd’hui, vous-même vous le sentez. Partout on parle du rugby que se soit à la télévision, à la radio ou dans la presse écrite. Le camerounais aime le rugby. Certains le redécouvrent. Nous avons un potentiel inouï. Je pense que dans les pays africains, nous sommes le pays qui a plus de joueurs dans le championnat français depuis le Top 14 jusqu’à la Nationale 2. Ceci signifie que notre rugby va se porter bien.

20:48 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

12/10/2009

retro saison 2008-2009 - marcassins rugby

Au terme de la saison 2008-2009 qui s'est achevée avec la finale du championnat présidée par le ministre des sports, voici le bilan très encourageant du club de bonaberi.

*vainqueur du tournoi des jeunes "ado rugby kwata" -15 ans
*vainqueur du tournoi des jeunes "ado rugby kwata" -17 ans
*vainqueur du tournoi de rugby à 7 senior
*demi-finaliste championnat de promotion senior

  A noter également que 03 juniors ont representé le club en selection nationale de jeunes au tournoi de rugby à 7 à bamako (mali) et 01 senior etait present dans l'effectif national au tournoi de rugby a xv "african rugby trophy" à safir (maroc)

20:39 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

annonce

100_1151.jpg

vous êtes impatient d'avoir des infos!!!
prenez votre mal en patience,nous prenons surtout le temps pour regrouper des infos sûres et fiables , j'en profite pour passer cette annonce à tous joueur de rugby camerounais ou représentant d'un club. vous desirez faire publier des infos concernant votre club ou votre actualité sportive , n'hésitez pas a nous contacter et nous nous ferons un plaisir de le publier sur ce blog.

sportivement votre!

20:12 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

08/10/2009

Demarrage du Championnat de Rugby au Cameroun

Bientôt le démarrage du championnat de rugby au Cameroun concernant les compétitions d’élite et de promotion.

le calendrier des matchs qui sont programmés pour débuter dès le mois de novembre vous sera communiquer prochainement.

Force est de constater que depuis la prise en fonction de la nouvelle équipe dirigeante de la FECARUGBY, les activités s’accélèrent et les rugbymen retrouvent beaucoup de plaisir.

Quoi de plus normal que de féliciter le staff dirigeant de la fecarugby. Me MONTHE Patrice (président); mr TONTSA Francois (secrétaire général) ; mr Francois COLAS (dtn) ; mr Philippe VILA (coach national) ; mr Jean Rémi MARTIN et j’en oubli certainement d’autres encore en activité et une pensée pieuse à ceux qui ne sont plus de ce monde.

DSCF2764.jpg

  Le club Marcassins rugby est l’une des équipes les plus jeunes que comptent le Cameroun, il est certes jeunes mais déjà bourrés de talents car étant un centre de formation par excellence , les joeurs n'ont pas encore la densité physique (hormis quelques joueurs du paquet d'avants) nécessaires pour prétendre être la meilleure , ceci s’explique par le fait que le club privilégie l’épanouissement des jeunes issue du centre et pas encore aguerris physiquement pour dicter leur loi.  Néanmoins les supporters et techniciens de rugby s’accordent tous a reconnaitre que cette équipe dispose d’une vivacité , d’un jeu en mouvement , créatif et audacieux qui laisse présager un avenir certain parmi les meilleurs du pays. Et j’en veux pour preuve , les multiples compétitions remportées en championnat de jeunes(-15ans et -17ans) et dans des tournois de rugby a 7.

En attendant le début du championnat , je vous présente l’effectif du marcassins rugby saison 2008-2009 , vous aurez très bientôt l’effectif complet des marcassins rugby club de bonaberi pour la saison 2009-2010.

 

EFFECTIF JUNIOR

njakwedi ndingue jean paul
tafre saladier
ndoumbe alfred

soso collins
amin zoullah

nnoko emmanuel
mouangue
takoudju dzogu
enome ngolle thierry

EFFECTIF SENIOR

moussoume joseph clotaire
medji nguini raphael
mbang a djam yves
sokamte signie alain noel
beng hing franklin
nkwenji sylvanus
kengne jerry rochas
same same jules
mounpougam njifenjou eric blaise -
depart en afrique du sud
ekoun hyppolyte
moudindo bekombo joseph
mbenda sosso jean yves
kuibe kamtsa landry
moukoko aimé patrick
tchuenté kom samuel
ebollo ernest didier
talomtio fofouck gabriel
ekoum moukoko achille
mfoze roche william
ake ebua clement
kalla njoh
 Kamgang jules christian -
Junior surclassé
tchakam willam -international senior -
départ au rugby club de douala
ngassa sylvain romuald
ekwekum evans

ENCADREUR

ZOULLAH marc ( coach marco)

vous retrouverez très bientôt en attendant la validation des licences l’effectif complet de la nouvelle saison avec toutes les infos sur les joueurs. @+

21:02 Écrit par @lbatros dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |